D’une magnitude visuelle de 7 à la mi-juin, elle est passée au périhélie le 3 juillet 2020, soit à 0,29 UA (43 millions km) du Soleil. Ce passage au plus près du Soleil a considérablement fait augmenter son activité, la rendant largement visible à l’œil nu, avec une magnitude d’environ 1, dépassant ainsi la luminosité de C/2020 F8 (SWAN), autre comète lumineuse de 2020.

Elle passe au plus proche de la Terre le 23 juillet 2020, à une distance de 0,69 UA de celle-ci (103 millions km).

La comète a développé une deuxième queue : une est constituée de poussière et l’autre de gaz.

Elle est visible dans la Grande Ourse depuis le 17 juillet.

Leave A Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam